Aujourd’hui je reviens avec un article pour partager avec vous mon expérience au sein d’un cercle de femmes.

J’espère que mon récit apportera un peu de douceur à votre journée en ces temps incertains et tristes de confinement et de covid. Bonne lecture !

Le mois dernier, je me suis rendu à un weekend de transmissions dans le cadre de ma formation continue pour découvrir les rituels ancestraux mexicains autour de la maternité. Les enseignements reçus par Yaël, notre facilitatrice, étaient très riches mais ce qui m’a le plus fasciné dans ces deux journées entre femmes était de découvrir la puissance des cercles et l’envie folle de partager ça autour de moi.

Alors pour celles et ceux qui ne connaissent pas le principe, un cercle de femmes est un lieu où des femmes viennent, sont placées en cercle et tour à tour vont prendre la parole pour se livrer aux autres membres du cercle dans l’écoute, sans interruption, sans jugement et dans la certitude que leur parole sera respectée et restera confidentielle.

L’idée est de pouvoir offrir un espace libre à la parole des participantes dans la bienveillance, le soutien et la sororité.

Généralement les cercles se font en petits groupes de 5 à 10 personnes, dans une atmosphère chaleureuse et esthétique. Le cercle de femmes se réunit régulièrement et les participantes ont la joie de se retrouver et de créer des liens. On y honore les femmes, on se reconnecte à sa féminité, à ses sensations et on laisse s’exprimer nos émotions.

Le cercle où je suis allée était assez différent car nous étions très nombreuses, mais j’ai trouvé toutes ces femmes si belles et tellement fortes malgré leurs faiblesses. C’était si beau de les voir se livrer et de voir comme leur parole était accueillie et portée par le groupe.

Je me suis dit que les femmes avaient tellement d’amour et de bienveillance en elles et que notre société nous coupe totalement de cette nature qui nous est propre. Nous avons passé deux journées si pleines de grâce et de douceur, l’ocytocine était palpable, jamais je n’avais vécu une telle expérience avec de parfaites inconnues. Je me sentais pourtant tellement reliée à elles, en connexion totale par le cœur et l’envie de changer le monde des naissances et d’être au service des femmes et de leurs bébés.

Puis j’ai beaucoup pensé aux femmes de mon entourage, ma mère, mes sœurs, mes amies et je me suis dit qu’elles n’avaient jamais vécu cette expérience et que tant d’autres en auraient besoin.

Je suis rentrée chez moi dans l’impatience d’en organiser à mon tour. J’envisage de réunir des cercles de paroles autour de la maternité mais aussi des cercles de femmes plus classiques, sans sujet précis pour accueillir des femmes de tous âges et de tous horizons.

J’espère que les hommes eux-aussi vont s’offrir de vrais espaces de paroles, ils sont très peu répandus encore mais les cercles d’hommes existent, et c’est tout aussi beau et puissant d’après les récits. Si tu es un homme et que l’idée t’intéresse je me ferais une joie de t’orienter vers des facilitateurs ou te guider dans la mise en place d’un cercle.

Alors, tu connaissais les cercles de paroles ?

Est-ce que toi aussi tu ressens l’appel vers ce genre de découvertes, vers plus de simplicité et d’humanité ?

Les photographies illustrant cet article sont libres de droits.