Ma formation de doula postnatale auprès de l’organisme Maternité Sacrée m’a permis d’acquérir certaines notions d’ayurveda, en particulier lorsqu’il s’adresse aux jeunes mères.

Ma formatrice Camille Laperle est doula, naturopathe et également diplômée de médecine Ayurvédique et inclus cette pratique dans son quotidien ainsi qu’auprès de ses clientes.

Je suis ainsi formée pour réaliser des recettes issues de l’ayurveda et de la naturopathie à mes clientes afin de soigner leur corps après l’accouchement et combler leurs besoins physiologiques ainsi que ceux de leur bébé lorsqu’il est allaité.

Je vais donc vous expliquer ce que peut apporter la cuisine ayurvédique dans l’accompagnement postpartum.

Tout d’abord, commençons par expliquer brièvement ce qu’est l’Ayurveda.

Il s’agit de la médecin traditionnelle indienne mais c’est aussi un art de vivre qui regroupe : le yoga, la méditation, l’astrologie, la diététique et bien plus encore. C’est une science complète et riche qui s’appuie sur les éléments terre, feu, eau, air et espace qui se combinent dans nos corps afin de former trois forces appelées Doshas (constitutions).
L’Ayurveda considère que ces trois doshas sont présents dans tous les organismes vivants et qu’il convient des les équilibrer autant que possible pour être en bonne santé. Ils se nomment : Vata, Pitta et Kapha. Etant difficile de les équilibrer parfaitement, la plupart des individus verront un ou deux Doshas prédominer. L’idée pour être en meilleure santé est donc de modifier notre mode de vie dans son ensemble y compris notre alimentation pour rééquilibrer les trois doshas.

Rappelons qu’Hippocrate, père de la médecine traditionnelle occidentale disait « Que ton alimentation soit ta première médecine ». Il est en effet important lorsque nous subissons des déséquilibres métaboliques lors d’une maladie mais également durant la grossesse et après l’accouchement d’avoir une alimentation non seulement saine mais également qui convienne à ces déséquilibres et nous apporte les nutriments et minéraux nécessaires à notre rétablissement.

La médecine ayurvédique dit qu’une femme en postpartum est généralement en excès de Vata, dosha associé à l’air et l’espace. En mettant au monde son enfant la mère perd du poids (celui du bébé, du placenta, du liquide amniotique, etc.), de la chaleur et du liquide (sang, etc.) qui eux correspondent aux éléments terre, feu et eau. Cet excès de Vata mène à de l’agitation, de l’anxiété, de la constipation, des sautes d’humeur, des problèmes de circulation sanguine (hémorragies ou thromboses), une déshydratation avec une peau et des cheveux secs ou encore un sentiment de vide et d’isolement.

Rééquilibrer les doshas de la mère va donc lui permettre non seulement de retrouver une meilleure santé physique, mais également un apaisement émotionnel et de la sérénité.

Lait d'or
Lait d'or, © compte instagram @infusionada

Il existe aussi d’autres éléments qui s’ajoutent aux doshas pouvant perturber la santé que l’on nomme Agni (le feu lié à la digestion, faible en postpartum donc une digestion lente et difficile), Ama (toxines qui s’accumulent dans le corps).

La cuisine ayurvédique apportera grâce à certains aliments, huiles, épices, herbes, et minéraux des éléments qui agiront sur certaines toxines. Il est tout de même important de rappeler que durant les trois premiers mois postpartum il n’est pas convenu de faire une détox ou un régime ni durant la durée de l’allaitement car les toxines pourraient s’éliminer dans le lait maternel. Les femmes en postpartum ont souvent envie de retrouver une ligne et de perdre du poids mais il serait sain d’attendre quelques mois de plus pour entamer un régime afin de ne pas créer d’avantage de carences et de déséquilibres.

Certains aliments seront ainsi très prisés dans les recettes de cuisine ayurvédique pour leurs propriétés nutritives et leur action de rééquilibrage des doshas.

Il y a par exemple l’avoine (riche en fer), le fenouil (remède pour les coliques du bébé et stimule la lactation), le Moringa (riche en protéines), les épices rééquilibrantes (gingembre, curcuma…), et les huiles qui apporteront de l’omega 3 utile pour le système cardio-vasculaire et le cerveau. En naturopathie il est également conseillé de manger des sources de fer et protéines (viande rouge, lentilles, spiruline…) et d’iode (poissons, algues et fruits de mer) pour le bon fonctionnement du cerveau et un meilleur équilibre hormonal.

L’alimentation de la femme enceinte puis en post-partum et aussi des femmes allaitantes se doit d’être de qualité pour aider les femmes à retrouver une bonne santé et vitalité et produire un lait riche pour leur bébé. Cela jouera sur leur humeur grâce à l’équilibre hormonal et une moins grande fatigue, leur bien-être physique et une meilleure cicatrisation des tissus internes et externes en cas de césarienne ou d’épisiotomie.

Pour clore ce premier article je souhaite vous offrir une recette de lait d’or aux propriétés anti-inflammatoires, anti-dépresseur, excellent pour la digestion, la mémoire et soutenir le système immunitaire. Alors suivez le guide …

Epices

- LAIT D'OR -

Tout d’abord nous devons réaliser la pâte de curcuma avec :

– 30g de curcuma en poudre
– ½ cuillère à café de poivre noir moulu
– 1 cuillère à café de gingembre râpé
– 125 ml d’eau minérale

Délayez les ingrédients dans l’eau pour éviter les grumeaux et faites
cuire à la casserole à feu moyen en remuant jusqu’à obtenir une pâte
lisse et crémeuse. Une fois refroidie, placez votre pâte de curcuma dans un bocal en verre et conservez-la durant 2 à 3 semaine au réfrigérateur.

Deuxième étape, faire son lait d’or :

– 150ml de lait végétal (avoine, amande, riz…)
– 1 cuillère à café d’huile de coco
– ½ cuillère à café rase de poudre de curcuma
– Et si vous souhaitez, un agent sucrant : sirop d’érable, miel, sirop d’agave

Délayez la pâte de curcuma dans le lait, ajouter l’huile de coco et faites chauffer sans porter à ébullition afin de ne pas faire évaporer les propriétés du lait d’or.

Votre lait d’or est terminé, bonne dégustation 😉

P.S. : laissez-moi vos impressions, vos questions, partagez vos connaissances et votre expérience en commentaire. Je souhaite cet espace de blog vivant et riche.

A très bientôt.